Une pause fraicheur

Les enfants et adolescents, à défaut d’avoir tous la lumière à tous les étages, ont retrouvé le chemin du savoir. Leurs parents, pour les plus chanceux, celui des occupations laborieuses. Grand écart le plus souvent avec des jours heureux, souvent, doux et reposants, si ce n’est tout le temps, épanouissants. Séquence photos…

 

Un jour de septembre. Sans drames particuliers. Une ville pas grande, moyenne en somme. Une journée de travail… Avec tous ces moments que l’on découvre au moment de les vivre, mais que l’on connaît déjà pour les avoir vus, entendus pas une, mais cent fois. Un ami au téléphone, croisés dans un couloir des copains… C’est bien. Et puis tous les autres. Les gentils, avec qui on ne partage néanmoins pas grand chose. Et les méchants, les teignes. Est-ce pire que les cons ? Un jeudi comme les autres. Quand il fait beau dehors. Plus difficile à vivre ? Non, sans doute mieux… Enfin les deux !
La comédie humaine est universelle, n’étonne jamais vraiment. Même, voire surtout, quand elle garde ses mystères.
Alors comme des vacances, une respiration, une pause fraicheur… Avant que de recommencer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *